L’imagerie moléculaire, en quoi cela consiste ?

Une vue en coupe du cerveau avec le couple TEP / Scan, IRM

Seule l’imagerie moléculaire permet de visualiser les fonctions des organes. Les interactions moléculaires transcrites sur l’image permettent d’identifier et de quantifier les processus biologiques au niveau cellulaire.

Pour ce faire, elle a recours à des techniques non invasives d’imagerie médicale couplées à l’utilisation de molécules émettant un signal également appelées « traceurs ».

L’imagerie moléculaire trouve ses applications dans le diagnostic et le suivi des tumeurs cancéreuses, des maladies neurologiques ou cardiovasculaires au cours du traitement.

D’ici 5 ans, ce sont des technologies d’imagerie moléculaire similaires qui seront employées pour développer des molécules hautement spécialisées, dites “ in vivo diagnostic companions” qui permettront de garantir non seulement un diagnostic initial adapté à chaque patient, un suivi thérapeutique efficace mais surtout de sélectionner, avec certitude, le traitement le plus efficace.

Pour en savoir plus, nous vous invitons à vous rendre sur le site de l’AIPES ou sur What is nuclear medicine

Back to Top