Maladie de Parkinson : une première injection du nouvel agent d’imagerie radiopharmaceutique [18F] LBT-999 chez l’Homme

Le CHRU de Tours, le CIC-IT, l’Unité Université-Inserm U930 « Imagerie et Cerveau » et Cyclopharma annoncent une étape importante dans la recherche sur la maladie de Parkinson : la première injection à l’Homme d’un nouveau candidat médicament radiopharmaceutique : le [18F] LBT-999.

Trouble neurodégénératif du mouvement le plus courant, la maladie de Parkinson touche 2% de la population âgée de 65 ans et plus avec 10 à 15 nouveaux cas pour 100 000 habitants chaque année. Elle  est également la deuxième maladie neurodégénérative la plus fréquente juste après la maladie d’Alzheimer. Cette maladie  est caractérisée par la perte progressive de neurones dopaminergiques et l’accumulation d’agrégats de protéine α–synucléine dans le cerveau.

Les chercheurs de l’unité tourangelle, en collaboration avec Cyclopharma, ont développé le [18F] LBT 999, biomarqueur se liant au transporteur de la Dopamine et permettant une quantification de ce dernier. Ainsi ces images pourraient permettre de  mieux comprendre l’évolution de la maladie de manière très précoce.

Il n’existe aucun traitement, à ce jour, permettant la régénération des neurones impliqués dans ce processus ; ainsi la modification de la maladie et la réduction des symptômes moteurs sont les objectifs majeurs de cette recherche à laquelle contribue fortement Cyclopharma.

Téléchargez le communiqué de presse ici.